Skip to main content

Atheneum D'Hek

Une école nouvellement construite sur un campus existant

Étude et suivi de: stabilité, techniques, PEB et infrastructure comme association temporaire avec Low architectes.
Client
GO! Enseignement de la Communauté flamande
Chantier de construction
Landen
Type de bâtiment
Sport et éducation
Secteur
Secteur public, L'éducation
Surface au sol du bâtiment
2 677 m² + 2 600m² alentours
Fiche projet
Atheneum D'Hek @ Landen
Atheneum D'Hek @ Landen
Le projet comprend un nouveau bâtiment situé sur un campus existant, situé dans une municipalité rurale et traditionnelle et contribue à la réalisation d'une école communautaire.
Le campus est situé dans un environnement vert où il y avait suffisamment d'espace pour l'expansion sans toucher aux zones vertes sur et autour du terrain de jeu.

En raison d'une nouvelle augmentation du nombre d'élèves et de la présence de quelques vieux pavillons délabrés et d'un ancien atelier, qui ne répondaient plus aux normes et standards actuels, il a été décidé de construire un nouveau projet de bâtiment dans lequel les prochaines salles de classe seront logées :
  • Salles de théorie et de pratique pour le département de mécanique au premier étage
  • Un atelier pour le département métal/mécanique au rez-de-chaussée
  • Salles de théorie pour le département de la construction au rez-de-chaussée
  • Un atelier pour le département de la construction au rez-de-chaussée
  • Salles de classe pour le service d'alimentation du rez-de-chaussée
  • Deux cuisines didactiques au premier étage
  • Un bureau pour le TAC au premier étage
  • Dans une optique de durabilité, la conception d'un bâtiment compact est cruciale pour minimiser les pertes d'énergie par transmission. Le bâtiment a été conçu pour être pratiquement exempt de ponts thermiques et pour atteindre une étanchéité à l'air de v50 de 4,5 m³/hm².
  • Pour éviter la surchauffe, des écrans ont été installés sur les façades est et sud.
Grâce à une conception minutieuse d'un bâtiment économe en énergie, un niveau K de K24 a été atteint alors que l'exigence est de K40.

Le système de génération de chaleur est commun à l'ensemble du nouveau bâtiment.
Il y a deux chaudières à gaz à condensation, qui sont responsables de la production d'eau de chauffage, qui dépend du temps.
Les chaudières à gaz à condensation atteignent des rendements allant jusqu'à 107% et l'effet de condensation de la chaudière est également garanti par l'utilisation de régimes basse température.
Le régime de température est calculé à un maximum de 60/40 °C. En utilisant ces régimes de basse température, la performance énergétique du système technique est maximisée.
Un système autonome est prévu pour le contrôle, qui est connecté au système de gestion des bâtiments existant.

Des radiateurs à plinthe ont été installés devant les salles de classe avec de hautes fenêtres pour compenser le "piège à froid" aux fenêtres, ceux-ci sont complétés par des radiateurs classiques et robustes si nécessaire. Dans les autres salles de classe, des radiateurs classiques sont fournis (à l'exception des ateliers.
Les radiateurs sont équipés de robinets thermostatiques de type "modèle d'utilité" où le réglage de la température de consigne ne peut se faire qu'avec des outils adaptés.

Pour les ateliers, des radiateurs de plafond rapides alimentés par l'eau ont été choisis comme système de livraison. Cela permet de réclamer très rapidement le chauffage, ainsi que de réaliser des économies de chauffage lorsque le hall n'est pas utilisé pendant plusieurs heures. Les panneaux, comme les radiateurs, sont réglés une fois et ne contiennent aucune pièce mécanique ou rotative. Ils ne nécessitent donc aucun entretien et ont une durée de vie presque illimitée.

La ventilation des salles de classe et des petites salles est assurée par un système de ventilation C+ (alimentation naturelle, extraction mécanique).
Compte tenu du niveau E à atteindre, une lutte contre la pollution est appliquée. Dans la nouvelle méthode EPN de la VEA, un facteur de réduction de 0,8 est attribué pour le contrôle de l'horloge uniquement pour les classes, tandis que le contrôle de la pollution reçoit une réduction de 0,7 pour toutes les pièces. 
Des valves de contrôle de la qualité de l'air à commande électronique sont utilisées par pièce, qui régulent la quantité d'air extrait en fonction de l'occupation de la pièce. La vanne de régulation fine autonome est équipée de capteurs de qualité de l'air CO2 et H2O qui mesurent la qualité de l'air intérieur du flux d'air extrait de la pièce. En fonction de la qualité de l'air, la lame de la valve est automatiquement placée dans la bonne position.
Par le biais du ventilateur central à pression contrôlée, l'air extérieur est évacué par un réseau de conduits installés ensuite dans les plafonds suspendus des couloirs.
L'apport d'air frais est assuré par des grilles de fenêtre autorégulatrices qui sont placées sur le verre et qui atteignent un débit d'air de 116 m³/h/m.
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que nous vous offrons la meilleure expérience possible sur notre site web. Cela inclut les cookies de sites web de médias sociaux tiers lorsque vous visitez une page qui contient du contenu intégré de médias sociaux. Ces cookies tiers peuvent suivre votre utilisation de ce site web. Si vous continuez à utiliser ce site web, nous supposerons que vous êtes heureux de recevoir tous les cookies de ce site. Cependant, vous pouvez modifier vos paramètres de cookies à tout moment en supprimant vos cookies pour ce domaine.